• florianebillaud8

En travaux

Dernière mise à jour : févr. 3


“Récemment, j’ai fait un rêve où je me voyais entrer dans la Sagrada Familia à Barcelone. J’étais très surprise parce qu’il n’y avait pas de longues files de touristes et l’entrée était gratuite. A l’intérieur, j’avançais de salle en salle en longeant les échafaudages. En effet, l’intérieur de la cathédrale était encore en travaux. Pourtant, je n’étais pas dérangée par le chantier encore présent. Au contraire, je levais les yeux vers les immenses colonnes (celles qui ressemblent à des arbres) et j’étais touchée par la beauté et la Présence de Dieu. J’avais le cœur serré et les larmes aux yeux tellement j’étais émerveillée par ce que je voyais et par la grandeur de Dieu révélée au travers de cette architecture.”

Rêve de Floriane Billaud


Ce rêve reflète souvent notre ressenti face à notre réalité artistique. On regarde le plus souvent les échafaudages, les imperfections de notre travail, la multitude de projets en cours ou à l’inverse le manque de projets en cours et la culpabilité que l’on ressent. On se compare aux autres, on est rarement content avec notre travail, on avance tant bien que mal, mais le doute nous ronge. « Est-ce que c’est assez bien? Que vont penser les autres? Je ne suis pas prêt à le montrer… »


Notre bataille intérieure est parfois fatigante, déstabilisante, voire paralysante. Notre regard est tellement fixé sur ce qui ne va pas qu’on oublie la beauté qui se trouve à l’intérieur. Quand on s’arrête, on refuse d’écouter ces voix négatives et on ouvre nos esprits et âmes à entendre la voix douce de l’Esprit, là, on rentre pleinement dans la beauté de la cathédrale que Dieu a créée en nous. On prend sa main et on visite la magnifique structure qu’il a érigée avec finesse et perfection. Il attend que nous nous centrions sur Lui en regardant combien Il est fier de nous et notre travail.


Donc restons centrés sur la perfection de notre relation avec Dieu et cette paix et ce réconfort qui en découlent. C’est quand on prend activement le temps - car c’est un choix - de nous focaliser sur Lui et puiser notre source dans nos moments passés ensemble, qu’on retrouve le pourquoi et le comment on fait de l’art notre passion. Nous créons car Il nous a créés avec ce besoin. Certes, nous sommes en travaux permanent, mais c’est pour que Dieu continue son travail de perfectionnement pour montrer toute la beauté qu’Il a investie en nous!

Par David Rees-Thomas


37 vues0 commentaire